Auteur de chronos de premier choix et dans son style toujours aussi spectaculaire, Paul Lietaer a une nouvelle fois fait très forte impression lors de cet Ardeca Ypres Rally. À 65 ans, il a remporté pour la dixième fois la bataille en catégorie Historique à Ypres. Pour la première année après 29 épreuves distinctes, cette catégorie ne bénéficiait pas cette fois d’un rallye dédié, les concurrents du championnat Historic évoluant parmi les voitures modernes. « Pour moi, ce n’est pas nécessaire d’organiser un Ypres Historic Rally distinct. C’est très agréable de me mesurer aux Rally2 modernes. Je suis certain que mon Opel Ascona 400 peut énerver pas mal de 4×4 », souriait Paul Lietaer avant le départ. Dirk Deveux devait rapidement renoncer sur sa Ford Sierra 4×4 Cosworth suite à des soucis techniques. Dès le départ, Stefaan Stouf se retrouvait quasiment sans espoir de briller. Il écopait en effet d’une minute de pénalité pour reconnaissances illicites. Le poissonnier de Nieuport se montrait le plus rapide vendredi soir. Avec sa Ford, il revenait à 46″6 de Lietaer. Mais samedi matin, en raison des températures très élevées, il cassait le turbo de sa Sierra. Pour la 44e fois au départ du Rallye d’Ypres, Paul Lietaer s’amusait beaucoup et signait des chronos très rapides, remportant la victoire en Historic tout en signant une excellente 23e place au classement général. « Nous nous sommes énormément amusé. Après l’abandon de Stouf, je me suis mesuré à quelques Rally2. Ce fut un beau week-end », souriait le vainqueur, célébrant sa 10e victoire dans le Westhoek. Samedi, Pieter-Jan Maeyaert reconnaissait rapidement la supériorité de Lietaer. Il terminait deuxième à 1’54”. « Hormis une petite erreur, nous avons disputé un beau rallye, mais nous ne pouvions pas égaler les temps de Paul ce week-end », reconnaissait Pieter-Jan Maeyaert. Didier Vanwijnsberghe terminait troisième sur sa BMW M3 à 4’30” : « Le rythme était incroyablement élevé. Chapeau à Paul. C’est fou les chronos qu’il parvient à faire ! ». Un petit quart d’heure plus loin, on retrouvait au quatrième rang Koen Verhaeghe sur son Escort, qui devançait Rudi Dekimpe et sa Kadett, Marijn Hoens et son Escort, ainsi qu’Olivier Breittmayer sur sa Ferrari 308 GTB, une monture aussi populaire qu’exclusive. Quant à Patrick Mylleville, il devait ranger prématurément sa Porsche sur le côté, suite à un bris de suspension.

Les commentaires sont fermés.

Actualités associées

Prochains rallyes

Catégories d'actualités

Nouveaux produits

Softshell

Softshell

149,00

Hoodie

Hoodie

69,00

Polo

Polo

30,00

Dernières photos

Vidéo la plus récente

Ypres Regularity 2022

Ypres Regularity 2022